Les raisons d'un combat


La leucémie est un véritable fléau, dont on ne connaît toujours pas l’agent causal.

La seule chance d'en guérir à ce jour, après l'échec des traitements chimiothérapiques est une greffe de moelle osseuse (à ne pas confondre avec moelle épinière !).

Selon le type de leucémie, cela peut être une autogreffe, ou une greffe effectuée à partir de cellules souches issues soit de la moelle osseuse, soit du sang de cordon placentaire, que l'on aura prélevées sur un donneur compatible.

Compatible, voilà le maître mot qui désigne la condition essentielle pour que la greffe réussisse : le donneur et le receveur doivent impérativement avoir des caractéristiques génétiques identiques. Logiquement, c'est parmi les frères et soeurs que l'on a le plus de chances de trouver cette compatibilité ; malheureusement, seulement 1 malade sur 4 trouve son donneur dans la fratrie. Ce qui signifie que, dans 75 % des cas, il faut faire appel à un donneur extra-familial, bénévole et anonyme, que l'on recherchera dans le fichier national des volontaires au don de moelle osseuse.

Ce fichier national comportait en 1987 (un an après sa création) 24.000 inscrits. Aujourd'hui, grâce notamment à l'action entamée par Philippe Bouvier et poursuivie par les membres d'AVAL, il comporte 154 690 inscrits (chiffre 2007).
Mais ce nombre est cependant loin d'être suffisant : le corps médical précise qu'un fichier de 150.000 inscrits offrirait 30% de chances à un malade n'ayant pas de donneur - dans sa fratrie - de trouver la moelle osseuse salvatrice.
AVAL a choisi de se battre pour le developpement du fichier national de donneurs de moelle, en se fixant trois objectifs principaux :

- Informer la population sur les maladies, le don et la greffe de moelle osseuse

- Susciter le volontariat aux différents dons en s’inscrivant sur le fichier national (don de moelle osseuse, cellules souches périphériques, sang de cordon placentaire)

- Réunir des fonds nécessaires pour le développement du fichier

AVAL soutient également les nouveaux axes de recherche du domaine des greffes.